Quand les mutuelles fusionnent

Le marché de la complémentaire santé en France est devenu si concurrentiel qu'il a provoqué de nombreux rapprochement.

Les fusions se multiplient

La prise en charge des dépenses de soins en France est assurée en partie par l'Assurance maladie. Cette couverture est obligatoire, mais ne rembourse qu'une partie des coûts. C'est à ce niveau qu'intervient la complémentaire santé pour soulager les Français du reste à charge. Trois types d'acteurs se partagent ce marché :

  • les mutuelles santés telles que MMA, MAAF ou Mutalliance qui propose une couverture de mutuelle entreprise qui couvre les soins courants : remboursement optique, dentaire..
    Toutes ces mutuelles sont facilement accessible via n’importe quel comparatif mutuelles
  • les sociétés d'assurances
  • les institutions de prévoyance

Le potentiel de croissance du secteur est considérable d'autant plus que le régime obligatoire se désengage progressivement des remboursements. Avec l'évolution du degré de connexion avec l'Assurance maladie, les acteurs sont obligés de revoir leur stratégie. Les mutuelles et les institutions de prévoyance sont mises à mal par cette situation, car elles se sont positionnées simplement en tant que complémentaire contrairement aux sociétés d'assurance qui depuis le début ont plutôt privilégié le côté supplémentaire dans leur activité.

Face à la concurrence que représentent les assureurs, les deux premières catégories d'acteurs ont opté pour le partenariat. Des liens sont alors mis en place entre les opérateurs conduisant progressivement à la concentration du secteur.

Lorsque 5 mutuelles fusionnent

Le paysage évolue tellement rapidement que l'on assiste à des rapprochements entre mutuelles comme entre sociétés ordinaires.  C'est le cas de cinq mutuelles interprofessionnelles (Prévadiès, Harmonie mutualité, Mutuelle existence, Santévie et Sphéria Val de France) qui se sont regroupée au sein d'un groupe dénommé Harmonie mutuelle qui totalise 4.5 millions d'adhérents, 35 000 entreprises et 520 000 indépendants. Passé ce regroupement défensif, les ambitions de Harmonie Mutuelle semble aller au-delà des frontières de la France, puisque le groupe a déjà conclu un partenariat avec la mutuelle italienne Cesare Pozzo et entend investir la Hongrie, la Pologne et la Belgique. La vision de cette nouvelle mutuelle parait très ambitieuse surtout lorsque l'on sait que le premier défi va consister à digérer cette importante fusion s'accompagnant, on l'imagine de la difficulté qu'il va y avoir à simultanément  à faire collaborer 5 structures de type mutualistes où les conservatismes sont forts).

Les réseaux de soin pour contrer la hausse des prix

Outre le déremboursement du régime obligatoire, les organismes sont aussi confrontés à la hausse des taxes et des prix des médicaments et des soins. Tout cela augmente les dépenses à leur charge. Pour faire face à cela, plusieurs optent pour les réseaux de soins au lieu d'augmenter les cotisations ou de réduire les garanties. Le but est de faire baisser les prix de certains soins surtout ceux qui sont mal remboursés par la Sécurité sociale. En général, cette stratégie concerne l'optique, les prothèses dentaires et les prothèses auditives.

Concrètement, la complémentaire collabore avec un réseau de professionnels de santé qui propose des tarifs réduits. En contrepartie, ce dernier profite d'un afflux supplémentaire de clients en provenance de l'organisme.